Le prieuré de Merquel

Des récits tardifs (XIXe siècle) qui ne reposent sur aucun écrit, évoquent une présence humaine à la pointe de Merquel avant le XIIIe siècle ; certes les invasions successives et fort bien documentées du premier millénaire n’ont pas dû épargner le pays de Mesquer, mais aucun élément matériel ne permet d’affirmer une éventuelle présence : lors de constructions dans ce secteur, des sépultures ont bien été mises à jour mais elles n’ont fait alors, l’objet d’aucune datation.

Plan tracé par Georges Tattevin en 1910

 


Le Prieuré édifié avant 1278 était dédié à Notre-Dame, il est devenu un bénéfice des moines bénédictins de Saint Gildas de Rhuys : En étaient-ils les constructeurs difficile de l’affirmer ! les Templiers étaient à cette époque, installés à Faugaret sur l’autre rive du Traict et possédaient un moulin à marée et des salines à Mesquer.

Tombant en ruine, il fut démoli par ordre de Louis XIII, en 1615, seul le contrefort daté échappa à la destruction et servit d’amer aux marins. Les « murailles abaissées au niveau du sol » firent l’objet de plusieurs relevés situant le chœur à l’est et deux chapelles de part et d’autre d’une nef de 23 mètres sur 6,50 mètres.

 

error: Le contenu est protégé !!